Ballonnements ● Diarrhée ● Constipation

Ballonnements

Votre ventre gonfle pratiquement après chaque repas ? Vous faites de l’aérophagie? Votre ventre gargouille ?

Le ballonnement est perçu de manière différente en fonction des personnes.

C’est le symptôme digestif le plus fréquent car il concerne, selon une enquête SOFFRES, 47% de la population française.

Généralement minimes au réveil, les ballonnements ont tendance à s’intensifier au cours de la journée.

Quatre facteurs peuvent être à l’origine de cette sensation de ballonnements :

– une production excessive de gaz dans l’intestin due à la sur-fermentation de certains résidus alimentaires, dont les FODMAP, par les bactéries de la flore intestinale.

– une perturbation du transit des gaz dans l’intestin avec une rétention des gaz au lieu de leur expulsion sous forme de flatulences.

– une hypersensibilité viscérale dont souffrent ceux ayant le Syndrome de l’Intestin Irritable et qui rend le sujet anormalement sensible aux mouvements intestinaux d’un volume normal de gaz.

– un dysfonctionnement des muscles de la sangle abdominale secondaire à un réflexe viscéro-somatique anormal provoquant une contraction du diaphragme et un relâchement de la sangle abdominale au lieu du contraire.

 


Diarrhée

La diarrhée est médicalement définie par des émissions quotidiennes trop fréquentes de selles trop abondantes, liquides ou très molles (de poids supérieur à 300 g/j). En pratique, on parle de diarrhée lorsqu’il y a au moins 3 selles très molles à liquides par jour.

Plusieurs causes peuvent être responsables de diarrhées:

– les infections gastro-intestinales (dont la gastro-entérite)

– des dérèglements hormonaux (ex: hyperthyroïdie)

– des maladies organiques (ex: maladie coeliaque, maladies de crohn, recto-colite hémorragique, certains cancers…)

– des effets secondaires de médicaments (ex: antibiotiques…)

– Les diarrhées fonctionnelles sont les plus fréquentes. Elles sont soient isolées soit liées au syndrome de l’intestin irritable (SII).

Parfois, on parle de fausses diarrhées. Il s’agit de selles solides multiples et impérieuses,  ou, quand des selles liquides précèdent ou suivent une période sans évacuation et l’élimination initiale d’un bouchon de selles dures. Ces symptômes sont fréquemment décrits par les patients ayant un syndrome de l’intestin irritable ou dans le cadre d’une constipation chronique avec abus de laxatifs.

 


Constipation

La constipation est définie médicalement comme l’émission de selles dures, de faible volume (moins de 50 g par jour) et moins de 3 selles hebdomadaires. La constipation peut être soit de transit avec une progression plus lente du bol alimentaire dans les intestins, soit terminale si l’exonération est difficile, soit les deux.

Plusieurs causes peuvent être responsables de constipation :

– des dérèglements hormonaux (ex: hypothyroïdie…)

– des maladies organiques (ex: maladie coeliaque, maladie de crohn, rectocolite hémorragique, certains cancers…)

– des effets secondaires de médicaments (ex: médicaments à base de morphine)

– la constipation fonctionnelle est la plus fréquente. Comme pour la diarrhée, elle peut être isolée ou associée au syndrome de l’intestin irritable (SII).

Si vous souffrez de ballonnements, de diarrhée, de constipation ou d’alternance des deux, il est recommandé de consulter votre médecin afin qu’il en détermine la cause.

S’il s’agit de troubles fonctionnelles, des modifications dans votre alimentation peuvent vous aider efficacement à réduire vos symptômes.

Cliquez ICI pour prendre rendez-vous pour une consultation diététique digestive.

Pour un complément d’information, veuillez contacter Julie Delorme.